Mesures préventives mises en place (COVID-19)

Retour
Blogue

La toux de chenil

Qu'est-ce que la toux de chenil ?

La toux de chenil chez les chiens est très semblable au rhume chez les humains. Il s’agit d’une infection des voies respiratoires supérieures. Le principal symptôme est une toux sèche et forte qui produit du flegme, et cette maladie est très contagieuse d’un chien à l’autre.

À quoi ressemble la toux de chenil ? Elle est très semblable au bruit que fait votre chien lorsqu’il est en train de tousser et s’apprête à vomir. La toux est également très fréquente, voire presque constante dans les cas graves. Votre chien peut également avoir des sécrétions supplémentaires dans le nez ou les yeux ou éternuer plus souvent; la plupart des chiens vivent assez bien avec la toux de chenil et maintiennent leurs activités habituelles et leur appétit tout au long de leur rétablissement.

La toux de chenil peut être causée par plusieurs types de virus et de bactéries. La cause la plus fréquente est la souche de bactéries Bordetella bronchiseptica. Cependant, la toux de chenil peut être causée par d’autres organismes, et votre chien est plus susceptible d’être infecté par la bactérie lorsque son système immunitaire est affaibli par une infection virale déjà existante.

La toux de chenil a une période d’incubation de 2 à 14 jours, et pendant ce temps, le chien ne présentera pas de symptômes réels, mais sera toujours contagieux et pourra la transmettre à d’autres chiens. Une fois que les symptômes commencent, la toux de chenil dure habituellement 2 à 3 semaines, bien que certains chiens ayant des conditions médicales ou plus âgés peuvent prendre jusqu’à 6 semaines pour se rétablir. Il y a de rares cas où la toux de chenil peut évoluer en pneumonie, ce qui peut s’avérer très grave.

 

Comment mon chien a-t-il attrapé la toux de chenil ?

Les chiens peuvent attraper la toux de chenil chaque fois qu’ils sont exposés à un virus ou à des bactéries. Cependant, en raison de sa nature très contagieuse, il est particulièrement courant de l’attraper dans les chenils, c’est pourquoi cette maladie est communément appelée toux de chenil.

La toux de chenil est propagée dans l’air, tout comme le rhume humain. Lorsqu’un chien infecté tousse, des gouttelettes contenant la bactérie ou le virus sont dispersées dans l’air et se propagent à d’autres animaux à proximité. La maladie peut également être répandue par un chien qui partage ses jouets, ses bols ou d’autres objets avec un chien infecté. C’est l’une des raisons pour lesquelles il est si important de garder votre chien en quarantaine si vous pensez qu’il présente des signes de toux de chenil.

 

Quoi faire si mon chien présente des symptômes de toux de chenil ?

Dans la plupart des cas, la toux de chenil se guérit avec le temps, comme le rhume ! Aucun traitement spécifique n’est nécessaire. Vous pouvez prendre des mesures pour rendre votre chien plus confortable, par exemple en retirant son collier et en utilisant un humidificateur pour soulager la toux. La toux est généralement plus irritante pour la famille que le chien lui-même.

Voici quelques lignes directrices :

  • Si votre chien conserve un bon état général et mange bien, les traitements ne sont souvent pas nécessaires. Avant d'amener votre chien pour une consultation chez votre vétérinaire, vérifiez la sévérité des symptômes et contactez-le au besoin. Celui-ci jugera si votre chien doit être vu en consultation ou pas.
  • Si votre chien a des signes de difficultés respiratoires, s’il ne mange pas normalement, s’il est âgé ou immunosupprimé, il pourrait avoir besoin d’une visite chez votre vétérinaire. Des radiographies thoraciques sont souvent recommandées et un antibiotique pourrait lui être prescrit.
  • Votre chien est considéré contagieux pendant deux semaines après la fin des symptômes. Il ne doit pas fréquenter de parcs à chiens ou de garderies durant toute cette période.

 

Prévention de la toux de chenil

Assurez-vous que votre chien a tous ses vaccins à jour. S’il n’est pas adéquatement vacciné ou si vous n’en êtes pas certain, contactez votre vétérinaire dès aujourd’hui.

La prévention vaccinale demeure votre meilleure alliée.