Le parvovirus - Vet et Nous

Mesures préventives mises en place (COVID-19)

Nos conseils vétérinaires pour votre chien
Nos conseils vétérinaires pour votre chat
Nos conseils vétérinaires pour animal exotique
Nos conseils vétérinaires pour votre oiseau exotique

Le parvovirus

Le parvovirus

Le parvovirus canin, communément appelé « parvo » est extrêmement contagieux et débilitant. Il affecte sévèrement les chiots qui ne sont pas vaccinés adéquatement. Le virus se transmet principalement par les excréments infectés. Un chien contaminé élimine le virus en grande quantité dans les selles durant deux semaines. Mais le virus peut persister dans l’environnement au-delà de six mois !

Les symptômes peuvent survenir en moyenne cinq jours après l’exposition. Ils comprennent au départ de la faiblesse, une perte d’appétit et une fièvre élevée. Des vomissements et de la diarrhée (souvent avec du sang) se développent par la suite. Le parvovirus cause des dommages graves à la muqueuse intestinale et il peut y avoir absorption de bactéries (septicémie). Tous ces signes entraînent une déshydratation importante. Dans les cas graves, le virus peut entraîner un choc et même la mort.

Certaines races semblent plus susceptibles : doberman, rottweiler, pit-bull, labrador, english springer spaniel.

Si le vétérinaire suspecte que votre chien souffre du parvovirus, il pourra obtenir le diagnostic à l’aide d’un test Élisa effectué sur les selles. Un test sanguin (hématologie) peut aussi aider à établir le diagnostic. Étant donné que le virus peut affecter le système immunitaire, les globules blancs tels les neutrophiles sont souvent très peu nombreux.

Malheureusement, il n’existe pas de traitement antiviral. Il s’agit donc d’un traitement de soutien, qui dépendra de la sévérité de l’infection. La plupart des chiens nécessitent une fluidothérapie intraveineuse pour les réhydrater et des antibiotiques en injections. Le jeûne est important tant que le chien vomit. On peut considérer aussi l’usage d’antiémétique. Dans certains cas sévères, la perte de protéines à cause de la diarrhée profuse nécessite une transfusion de plasma ou l’administration intraveineuse de colloïdes. Les symptômes peuvent durer en général de quatre à sept jours. Un chien qui récupère du parvo devrait être isolé des autres chiens pour trois à quatre semaines. La désinfection des lieux et des objets contaminés avec de l’eau de javel diluée (1:30) s’avère efficace.

Les chiennes qui ont une immunité acquise par la vaccination ou par une exposition antérieure au virus transmettent des anticorps à leurs chiots par le lait. Ces anticorps protègent les chiots pour les premières semaines, mais par la suite, ils doivent être vaccinés !

Ainsi, la vaccination constitue le meilleur moyen de protéger votre chien contre l'infection. Les chiots devraient être vaccinés aux trois à quatre semaines jusqu’à l’âge de 16 semaines.

Si votre chien a besoin d’un soin qui ne peut être fait dans votre hôpital, nous transférerons son dossier vers l’un de spécialistes en médecine interne qui pratique au Centre Vétérinaire Rive-Sud ou au Centre Vétérinaire Laval.

Partagez :